Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Les faucheurs de Marguerites ...

27 Juin 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Fleurs Mellifères ou Nectarifères

130627-marguerite_03.jpg
En 1900 ma petite, les avions volaient si haut
Qu'ils fauchaient les marguerites, et déplumaient les corbeaux
Ils avaient bien du mérite, à voler en ce temps là
Les grands oiseaux insolites, faits de bambous et de soie ....

 
Michel Magne & Claude Germain

 

 

On parle souvent "d'espèces invasives" (Frelon asiatique, écrevisse américaine ou buddléia du Tibet ... ) mais, quand on évoque ces envahisseurs c'est toujours nous, la Vieille Europe, qui sommes conquis. 

En vérité cela se passe dans les deux sens ; Ainsi notre Marguerite, fleur sauvage européenne, fut introduite en Amérique par les premiers colons. L'espèce, qui se trouve maintenant en immenses quantités, de l'Atlantique jusqu'aux limites du Manitoba, est l'une des pires mauvaises herbes des prairies à foin nord-américaines.

 

La fleur de Marguerite est simple, blanche et possède de 20 à 30 pétales.  Séchée, elle possède des propriétés antispasmodiques, calmantes, digestives, astringentes tout comme la camomille qui est de la même famille.


La Marguerite est mellifère ; cependant elle est rarement fréquentée par les abeilles domestiques, alors que de très petits insectes en font leur délice. Je pense que les marguerites ne sont attractives que par "défaut" dès lors qu'il n'y a rien de mieux à récolter dans l'entourage de la colonie. Cette plante fleurit en juin et juillet lorsqu'elle a au moins 2 ans.

 

* * * * *


Lire la suite

Le bleuet danse au milieu du blé ...

23 Juin 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Fleurs Mellifères ou Nectarifères

bleuet-abeille.jpg

 

Bleuets marguerites et coquelicots pavoisent

Sur des mers de céréales
Qui ondulent sous la houle légère
D’un vent d’été ... 


Jean-Baptiste Besnard (Moisson)

 

 

Les fleurs de cette centaurée d'un bleu violacé, finement découpées, apparaissent début juin et s'épanouissent jusqu'à fin aout au dessus d'une touffe de feuilles vert moyen poilues presque laineuses. Le Bleuet des Montagnes ou bleuet vivace, pousse même dans les sols les moins hospitaliers (il aurait même tendance à mieux se développer dans une terre pauvre que dans une terre riche) à condition qu'elle soit ensoleillée.

Le Bleuet est magnifique pour les bordures de massifs et donne de jolis bouquets d'été.

 

Il peut être utilisé pour ses vertus officinales : les fleurs contiennent des substances digestives et diurétiques. De plus, séchées, elles rentrent dans la composition de certains thés.

 

Les abeilles y récoltent un nectar de couleur verte donnant un miel d'assez bonne qualité de couleur bleutée (jaune clair à vert!!) au parfum d'amande légèrement amer très caractéristique.

 

* * * * *

Lire la suite

"Nutrisco et extinguo" dit la Salamandre

8 Juin 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Au Jardin & dans les Bois

pierrefonds-salamandreLa salamandre, baffie ou lebraude est un amphibien légendaire qui était réputé vivre dans le feu et s'y baigner, et ne mourir que lorsque celui-ci s'éteignait.

Au Moyen-age, la salamandre devint une créature importante des bestiaires ainsi qu'un symbole alchimique et héraldique auquel une profonde symbolique est attachée. La salamandre symbolise la foi qui ne peut être détruite.

François Ier l'adopte comme corps de devise avant même son accession au trône. La salamandre est représentée assise dans les flammes et crachant des gouttes d'eau. Le mot qui accompagne cette figure, « Nutrisco et extinguo » "je me nourris du bon feu et j'éteins le mauvais", est en accord avec cette image. A Chambord, la salamandre est le plus présent de tous les éléments du répertoire monarchique, devant les lys et les couronnes. Elle est largement associée à l'Hermine, animal qui représente Claude de France, épouse de François Ier, reine de France et duchesse souveraine de Bretagne.

 

 

... Ils saluent dans la noire cendre
La renaissance du Phénix,
Toujours prouve une salamandre
La vie triomphant du supplice ...


Michael Gernier (Les optimistes)

 

 

Salamandre.JPG


La salamandre tachetée (Salamandra salamandra) est une espèce d'urodèles de la famille des Salamandridae.

Elle est, également, nommée salamandre terrestre, salamandre commune ou salamandre de feu.

C'est un animal nocturne, ses grands yeux noirs sont adaptés à la vision nocturne et crépusculaire, qui aime surtout sortir la nuit, et après les pluies orageuses. Elle passe la majeure partie de sa journée cachée dans des endroits frais et humides, (sous une vieille souche d’arbre, pierre, caverne, etc…), elle y passe aussi l’hiver d’octobre à mars, où elle hiberne. Ses mouvements étant apathiques et hésitants, elle ne peut qu'attraper les animaux très lents comme les lombrics, les petites limaces, les minuscules escargots et les larves.


Les dessins qu’elle porte sur son dos sont, en quelque sorte, sa carte d’identité, en effet chaque salamandre possède un dessin différent, celui-ci ne variant pas dans le temps.


 

* * * * *

Lire la suite

Cive, Civette, Ciboule, Ciboulette ... même plante ?

6 Juin 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Fleurs Mellifères ou Nectarifères

Ciboulette.jpg

.... Allons en faire une omelette
Avec des oeufs tout frais pondus.
Un peu de thym, de ciboulette …
Champignon-roi tant attendu !

 

Giselle Rouquette (La Girolle)

 

La Cive est l'ancien nom de la ciboulette. Avant le XIX ème siécle, on ne connaissait que la cive surtout en Picardie. La ciboule est plus grosse que la cive et au gout plus fort. La civette est un autre nom, mais c'est une petite cive. Avec tous ses noms on s'y perd, mais qu'importe, elles sont toutes de la même famille et un goût presque identique.

 

La ciboulette, de la famille des liliacées, a pour nom botanique Allium Schoenoprasum. Cette plante, originaire de l'Asie orientale, est connue depuis plus de 3 000 ans. Elle fut introduite, en Europe, au Moyen-Age.
La Ciboulette est une  condimentaire délicieuse et facile de culture, vous la garderez plusieurs années. La meilleure façon de la déguster l'hiver est de couper les brins en petits tronçons et de les conserver au congélateur dans une petite boîte fermée ; Essayer vous verrez ! 

 

La ciboulette est non seulement une plante aromatique mais ses jolies fleurs mauves sont nectarifères et pollinifères.

 

Savez-vous qu'un Civet est un ragoût de lièvre dans lequel entre beaucoup de cives et d'oignons.

 

* * * * *

Lire la suite

Ce sont des grappes d'or …

4 Juin 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Fleurs Mellifères ou Nectarifères

  … Survient le vent,

Et c'est une cascade lumineuse de topazes,

Un long feu d'artifice, un jet d'eau qui s'embrase,

Un quatorze juillet de mai ! Vois, dans le vent,

La joie ardente du printemps ! …


(Sabine Sicaud - Le Cytise)


Le cytise comhttp://farm5.static.flickr.com/4033/4618687578_1c9f5eb5bf_o.jpgmun, de son nom scintifique Laburnum vulgare, est un grand arbuste dont l'aire naturelle de distribution se situe dans le centre et le sud de l'Europe. De port buissonnant, son écorce lisse et de couleur verte se fissure et se grise avec l'âge. Son bois, très dur, qui noircit au coeur en vieillissant lui a valut le nom d'ébénier

 Les feuilles vert clair, composées de trois folioles ovales, sont caduques. De long pédoncules les rattachent aux rameaux.

Mais le cytise commun est avant tout un arbre tout à fait étonnant par sa floraison, avec d'innombrables grappes de fleurs jaunes qui pendent tout autour ; elles font penser aux fleurs de Glycines. Papilionacées et de belle taille, elles sont réunies en  longues grappes (10 à 30 cm de long,) lâches et pendantes Elles apparaissent au cours du printemps.

 

Le Cytise est trés visité par les abeilles qui y butinent un nectar abondant. Attention cependant, toute la plante est toxique et même mortelle. Fleurs et graines sont les parties les plus dangereuses.


* * * * * * *

Lire la suite

Gelée royale …

2 Juin 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

http://farm5.static.flickr.com/4033/4650432381_afaa6f01d0_b.jpg

 

La gelée royale est une secrétion produite par le système glandulaire céphalique (glandes hypopharyngiennes et glandes mandibulaires) des nourrices. C'est à dire des ouvrières adultes dont l'age se situe entre le cinquième et le quatorzième jour. C'est seulement dans les cellules royales (larves de reine) que l'on trouve la Gelée Royale en quantité suffisante pour la récolter. 


La gelée royale est une substance blanchâtre aux reflets nacrés, à consistance gélatineuse, de saveur chaude, acide et très sucrée, qui constitue la nourriture exclusive :

◊ de toutes les larves de la colonie, sans exception, de leur éclosion jusqu’au troisième jour de leur existence,
◊ des larves choisies pour devenir reines jusqu’au cinquième jour de leur existence,
◊ de la reine de la colonie pendant toute la durée de son existence à partir du jour où elle quitte la cellule royale.


La Gelée Royale est un véritable concentré d’éléments vitaux :

66% d’eau
13 % de protides (acides aminés)
14,5% de glucides
4,5% de lipides
Vitamines du groupe B (B3, B5, B8, B9),
Vitamines A, C, D et E, minéraux (cuivre, phosphore, fer…),
De nombreux acides aminés et acides gras essentiels.
D’autres nutriments tels que l’acétylcholine (indispensable au bon fonctionnement des cellules nerveuses et des neurones) et des principes anti-bactériens. La gelée royale est notamment le produit naturel le plus riche en vitamines B5. Toutes ces substances sont notamment connues pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme.


La gelée royale est un produit acide et fragile. gelee-royale-copie-1Pour pouvoir la conserver plusieurs mois sous sa forme « pure », il faut la garder au froid (entre 2 et 5°C) à l'abri de la lumière et de l'humidité. 


Attention :
Ne vous approvisionnez pas auprès d'un fournisseur étranger, les normes sanitaires ne sont pas les mêmes partout dans le monde. En effet, certains apiculteurs (en particulier ceux de pays asiatiques) "traitent" leurs abeilles aux antibiotiques.


* * * * * * *

Lire la suite

Compagnon rouge le Silène dioica

1 Juin 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Au Jardin & dans les Bois

Silene-dioica.JPG

 

... De cette source une Naïade
Tous les soirs ouvre le portail
De sa demeure de cristal
Et nous chante une sérénade...

Théophile de Viau

 

Le Compagnon Rouge ou Silène Dioica est une plante vivace de 50 à 100 cm de hauteur qui pousse dans les bois frais et humides, les haies, les coupes et lisières forestières.

 

Cette plante poilue, dressée, souvent ramifiée appartient à la famille des Caryophyllacées.

  • Ses feuilles sont ovales mais généralement seules les feuilles inférieures sont pétiolées (*).
  • Les fleurs nombreuses d'environ 2 cm, de couleur roses à rouges, non odorantes apparaissent de Mai à Novembre. C'est une plante dioïque c'est-à-dire que les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied.
  • Les fruits sont des capsules dont les 10 dents sont recourbées vers l’extérieur à maturité.

Les Silènes nourriraient de nombreux butineurs en particulier les papillons nocturnes mais je n'y ai jamais vu d'abeille. 

 

* * * * *

 

(*) Le pétiole est la pièce végétale qui relie le limbe de la feuille à la tige.

Lire la suite