Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Un Xylocope amoureux d'une coquette Campanule lui murmure de doux mots violets ...

9 Juin 2015 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Fleurs Mellifères ou Nectarifères

...En ce temps-là, j'étais crédule
Un mot m'était promission,
Et je prenais les campanules
Pour des fleurs de la passion...

L'étrangère - Louis Aragon 
Poème mis en musique par Léo Ferré

On appelle la campanule "Miroir de Vénus" car en son centre se trouve un disque brillant dont la déesse Aphrodite (Vénus pour les romains) se servait comme d’un miroir pour vérifier l’éclat de sa beauté lorsqu’elle allait retrouver Adonis, son amant, en cachette de son mari Héphaïstos et de sa rivale Perséphone.
De là, vient sans doute ce symbole de coquetterie attaché à cette fleur.

Les Campanules du latin "Petite Cloche" sont des plantes herbacées vivaces ou bisannuelles de la famille des Campanulacées qui poussent à l'état sauvage en Europe et en Amérique du Nord.
Dans la nature, on les trouve dans les fissures de rochers et les éboulis de haute montagne, dans les landes, les prairies et les bois des plaines. Leurs fleurs prennent des formes très diverses : en tubes, en clochettes, en étoiles, voire en coupes plus ou moins ouvertes. Leur hauteur varie de quelques centimètres à 2 m.
Les naines sont idéales pour la rocaille, les murets fleuris ou les talus ensoleillés. Les plus grandes font merveilles dans les massifs ou se naturalisent dans une prairie de fleurs sauvages ou un jardin de sous-bois.
Elles sont intéressantes pour leur longue floraison estivale et leur facilité de culture.

Les Campanules sont, notamment, visitées par des petites abeilles solitaires : Les Chélostomes de la famille des Mégachilidées dont 3 espèces sur les 14 présentes en France sont directement dépendantes des Campanules. Elles y prélèvent nectar et pollen indispensables au développement de leurs larves. L'observation de ces fleurs est donc un bon moyen pour identifier ces pollinisateurs.

Lire la suite