Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

5 mm d'énergie pure, c'est moi : Halictidae

15 Juin 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Abeilles solitaires & autres butineurs

http://farm5.static.flickr.com/4005/4678789321_840eb0cf94_b.jpg

Les Halictes forment une famille d'insectes de la super-famille des Apoidea de l'ordre des hyménoptères. Elles sont parfois appelées abeilles à sueur et sont des agents de pollinisation.

Les Halictides sont une famille d'abeille particulièrement anthropophile, c'est-à-dire vivant dans un milieu habité ou fréquenté par l’homme. De nombreuses espèces d’hyménoptères, d'ailleurs, profitent des aménagements créés par l'homme pour installer leurs nids :  routes, habitations, véhicules, etc.

Si la famille Halictidae est très majoritairement solitaire, elle comporte des groupes d'abeilles eusociales (*).

Les Halictes sont donc un bon modèle pour comprendre l'évolution de la socialisation chez les abeilles : altruisme, castes reproductives et organisation eusociale de la colonie.

Ainsi l'organisation collective des colonies peut comprend aussi bien des sociétés de femelles fécondes semblables que d'autres, eusociales ou semi sociales, avec reines reproductrices et plus ou moins d'ouvrières stériles.

L'aspect frappant de cette variabilité serait l'exclusivité du type d'organisation sociale de la colonie, communautaire ou eusociale, à l'intérieur d'une même famille. Pourtant, cette règle n'est pas absolue : on a découvert à Daimonia-Pyla, en Grèce, que l'espèce Halictus sexinctus (Fabricius) comportait les deux types de colonies : communautaire et eusociales.

* * * * * * *

(*) L'eusocialité est un mode d'organisation sociale chez certains animaux qui fait qu'un même groupe d'individus vivant ensemble est divisé en castes d'individus fertiles et non fertiles. Les individus fertiles sont chargés de la reproduction tandis que les autres s'occupent de les nourrir et de les protéger, accordant ainsi aux petits plus nombreux une plus grande chance de survie. À long terme, le fait que tout individu du groupe travaille pour la colonie et pas pour lui engendre un super-organisme. (Par Ex : une fourmilière, une ruche ou chez les mammifères : Une meute de loups)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Monica 15/06/2010 18:13



tres interessant  cet article


 oui ils sont bien organisés dans la nature


 respectant la survie  pour perdurer 


 merci à eux  c est un exemple  je trouve


 bonne soirée


 bises  kénavo






Ong-Mat 15/06/2010 18:51



Merci de ton passage, j'en avais bien besoin aujourd'hui : Pluie ! Pluie ! Pluie


Douce soirée


Jo



MarieJeannetoutsimplement 15/06/2010 08:51



Article très interessant.  Bonne journée, bises