Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Légende Amérindienne du Papillon …

26 Juillet 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Abeilles solitaires & autres butineurs

Quand la Terre était jeune, plus jeune encore que dans aucun souvenir, il n'y avait pas un seul papillon qui voletait ça et là dans les airs. Rien n'illuminait le ciel des jours de printemps ou d'été de couleurs chatoyantes. Il y avait bien des reptiles magnifiques mais ils ne savaient pas voler ; Les Hommes ne les voyaient même pas car c'est bien connu les humains ne passent pas leur temps à marcher les yeux baissés. 

http://img28.imageshack.us/img28/9945/callophrysrubi.jpgEn ces temps-là donc, vivait une jeune fille au doux nom de Fleur de Printemps. Elle faisait la joie de tous ceux qui la connaissaient tant elle était souriante et gentille.
Les Anciens lui avaient octroyé le pouvoir de guérir fièvres et brûlures grace à ses rêves.
Plus elle avançait en age, plus son pouvoir grandissait, elle devint capable de guérir la pluspart des gens. Dans ses songes, d'étranges et belles créatures volantes étaient venues à elle et lui avaient donné le pouvoir de l'arc-en-ciel qu'ils portaient en eux. 

Ces être merveilleux lui apprirent, lors d'un rêve, le pouvoir particulier de chaque couleur de l'arc-en-ciel, lui dirent que pendant toute sa vie elle serait capable de guérir les maux de hommes de sa tribu et qu'au moment de sa mort elle libérerait dans les airs ses pouvoirs de guérison qui resteraient pour toujours avec les hommes. Ils lui révélèrent aussi son nom secret : Celle-qui-tisse-dans-l'air-des-arcs-en-ciel. 

Après son mariage, Celle-qui-tisse-dans-l'air-des-arcs-en-ciel continua son travail de guérisseuse tout en initiant  ses deux enfants à ses talents. Tandis qu'elle vieillissait, le pouvoir de Celle-qui-tisse-dans-l'air-des-arcs-en-ciel grandissait encore et tous les malades qui vivaient dans les environs où elle habitait vinrent à elle, lui demandant de les guérir. Mais l'effort de laisser passer en elle tout ces maux finit par l'épuiser et un jour elle sut que le moment de sa mort approchait.http://farm5.static.flickr.com/4074/4749655162_013069433a.jpg

Tout au long de sa vie, elle avait remarqué que des reptiles magnifiquement colorés venaient près d'elle quand elle s'asseyait par terre et se laissaient caresser. Parfois l'un deux rampait le long de son bras et se blottissait contre son cou. Un jour qu'elle dormait, un serpent vint jusqu'à son oreille. Tout à son rêve, elle lui demanda si elle pourrait faire quelque chose pour "Ceux-qui-rampaient" en remerciement de tous les services que le peuple Serpent lui avait toujours rendus. 

"Ma soeur, dit Celui-qui-rampait, mon peuple a toujours été là pendant que tu guérissais, t'assistant grâce aux couleurs de l'arc-en-ciel que nous portons sur le corps. A présent que tu vas passer dans le monde des esprits, nous ne savons comment continuer à apporter aux hommes la guérison des couleurs. Nous sommes liés à la terre et les gens regardent trop rarement par terre pour pouvoir nous voir. Il nous semble que si nous pouvions voler, les hommes nous remarqueraient et souriraient des belles couleurs qu'ils verraient. Aussi nous pourrions, comme nos frères les oiseaux, voler autour de ceux qui auraient besoin d'être soignés et laisserions le pouvoir des couleurs leur donner la guérison qu'ils peuvent accepter. Peux-tu nous aider à voler ? "

Celle-qui-tisse-dans-l'air-des-arcs-en-ciel promit d'essayer. Le soir même, elle parla de son rêve à son mari qui était lui-même un puissant chaman lui demandant comment réaliser le voeux de ceux-qui-rampent. http://img683.imageshack.us/img683/4268/citron02.jpg

Le matin suivant il se réveilla, excité par le rêve qu'il avait fait. Mais quand il toucha doucement Celle-qui-tisse-dans-l'air-des-arcs-en-ciel pour le lui raconter, elle ne répondit pas. Il se pencha pour la regarder de plus près et il vit que sa femme était passée dans le monde des esprits pendant la nuit.

Pendant qu'il priait pour son âme et faisait des préparatifs pour son enterrement, le rêve qu'il avait eu lui revint en mémoire et cela le réconforta. Quand le moment arriva de porter Celle-qui-tisse-dans-l'air-des-arcs-en-ciel dans la tombe où elle serait enterrée, il vit sur sa couche, l'attendant, le grand serpent qu'il pensait y trouver. Il le ramassa avec précaution et l'emporta avec lui.

Tandis que l'on mettait le corps de sa femme en terre et qu'on s'apprêtait à le recouvrir, il entendit le reptile qui lui disait : " Mets-moi sur son épaule à présent. Quand la terre sera sur nous, mon corps aussi mourra, mais mon esprit se mêlera à l'esprit de celle qui fut ta femme, et ensemble nous sortirons de terre en volant. Alors nous retournerons vers ceux de mon peuple et leur apprendrons à voler de façon à ce que se poursuive le travail de ton épouse. Elle m'attend. Pose-moi à présent. "
L'homme fit ce que le grand serpent lui avait dit et l'enterrement se poursuivit. Quand tous les autres furent partis, l'homme resta en arrière quelques instants. Il regarda la tombe, se souvenant des années d'amour qu'il avait vécu en compagnie de
Celle-qui-tisse-dans-l'air-des-arcs-en-ciel. http://img683.imageshack.us/img683/8286/pieris.jpg

Soudain, de la tombe sortit en volant une fine créature qui avait sur ses ailes toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Elle vola vers lui et se posa sur son épaule. "Ne sois pas triste, mon époux. A présent ma vision s'est totalement réalisée, et ceux que j'aiderai désormais à enseigner apporteront toujours aux autres la bonté du coeur, la guérison et le bonheur. Quand ton heure viendra de te transformer en esprit, je t'attendrai et te rejoindrai."

Quand l'homme changea de monde, quelques années plus tard, et fut enterré près de sa tendre épouse, leurs enfants remarquèrent une de ces nouvelles créatures magnifiques qu'ils appelaient papillons, voleter près de la tombe. Quelques minutes plus tard, un autre papillon d'égale beauté sorti en volant de la sépulture de leur père, rejoignit celui qui attendait et, ensemble, volèrent vers le Nord, le lieu du renouveau.

Depuis ce temps-là les papillons sont toujours avec les hommes, éclairant l'air et leur vie de leur beauté.

Si vous voulez que votre souhait se réalise, vous n'avez qu'à le souffler au papillon. Il ira porter votre souhait au ciel jusqu'au grand Manitou, où il sera exaucé...

* * * * * * *

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Monica....comme un poisson dans l 'eau 28/07/2010 13:42



une tres belle légendes


 et les papillons  c est si jolis


 bonne journée


 



Katara 27/07/2010 09:19



Une très très belle histoire Ong-Mat, j'adore les arc-en-ciel.. pour moi ils symbolisent l'espoir, le renouveau après les orages de vie. 


Les légendes indiennes sont souvent pleine de bon sens, bon mardi à toi





 



mimip 26/07/2010 23:27



Quelle belle légende et si bien illustrée ... c'est très bien raconté et si plaisant ... bravo pour la petite histoire si touchante ...



toun33 26/07/2010 23:25



Magnifique ... pour les yeux certes ... mais surtout pour l'esprit ....
Quelle splendide légende .... quand on aime la nature comme nous l'aimons chez nous, nous ne pouvons qu'être très touchés par cet écrit ...
Merci et merci encore
Compliments .... je me suis régalé
Amitiés
toun33



mimi 26/07/2010 20:55



Très jolie série de papillons, tous aussi beaux les uns que les autres.


Bonne soirée.