Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Les abeilles sont elles menacées de disparition ?

2 Juillet 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

Malformations, troubles du système nerveux, désorientation, troubles du comportement,
les abeilles présentent toutes sortes de symptômes qui révèlent un état de santé fragile.
Certaines abeilles ne retrouvent pas leur ruche.
D’autres en sont refoulées parce que non reconnues par le reste du groupe.
C'est le constat de différentes études menées par l'INRA depuis une dizaine d'années …

Qui en est responsable ? 

 Les insecticides nouvelle génération :

Leurs composants l’imidaclopride ou le fipronil, sensés protéger uniquement la plante, seraient aussi ingérés par les abeilles lors de la sudation des végétaux. Mais les effets nocifs de ces insecticides ne se limiteraient pas aux seules abeilles. Ces molécules présentent des dangers multiples pas encore assez évalués en particulier sur l’homme.

Les agriculteurs qui ne respectent pas les consignent des fabricants et qui pulvérisent les produits aux heures chaudes de la journée, au moment où les abeilles sont en pleine activité.

Certaines cultures OGM ont elles aussi été mises en cause car leurs semences produisent leur propre insecticide.

http://farm5.static.flickr.com/4117/4752500180_91fbcc4c1c.jpg
Le manque de biodiversité en cause :

Les monocultures engendrent de grandes périodes de disette suivies ou précédées de pléthore de nourriture. Les ruches dont les abeilles trouvent une source d'alimentation abondante (champ de colza par ex) se développent largement. Soudain, cette source se tarie sans que rien ne vienne la remplacer. Les colonies ne peuvent plus rien récolter et meurent littéralement de faim. 

 

Des agents extérieurs connus :

Des parasites comme le varroa évoqué en début d'année.
De nouveaux prédateurs comme frelon asiatique dont nous avons déjà parlé ou le petit coléoptère, Aethina tumida, venu d'Afrique.
Des Champignons parasites comme
Nosema cerenae

Et ne nous voilons pas la face, les comportements de certains apiculteurs heureusement peu nombreux.

L'apiculture est un métier et comme tel, l'apiculteur se doit de respecter les besoins de son "cheptel" malheureusement ce n'est pas toujours le cas.

Certaines méthodes d’élevage intensives & productivistes sont discutables : Pour avoir plus de miel, certains récupèrent la totalité du travail de leurs ouvrières. A l'entrée de l'hiver ces dernières n'ont plus comme réserves que du liquide sucré  (fourni par l'apiculteur) dépourvu de tous les nutriments  (en particuliers des acides aminés) nécessaires à la bonne santé des avettes. Il n'est donc pas étonnant d'avoir au printemps suivant des colonies faibles …

♦ Notre abeille locale dite "la petite noire" n'est pas toujours très coopérative. Il arrive même qu'elle soit un tantinet agressive.
http://img441.imageshack.us/img441/4817/transhumance.jpgC'est pourquoi de nombreux apiculteurs ont préféré travailler avec une abeille "fabriquée" : La Buckfast beaucoup plus douce et productive mais également beaucoup plus fragile.

♦ Pour pallier au manque de nourriture engendré par les monocultures, les apiculteurs emmènent leurs ruches en transhumance. Cette technique entraîne une augmentation de l'activité des butineuses donc une plus grande fatigue et provoque un stress énorme sur les colonies. En effet, les ouvrières doivent s'adapter à un nouveau lieu : Nouveaux repérages, nouveau biotope, nouvel environnement … sans compter les troubles liés au voyage lui-même.

En dernier ressort le comportement de tout un chacun

Nous sommes nombreux à aimer fleurir notre jardin, malheureusement de nombreux hybrides (plus jolis, plus colorés, plus …, plus …) ne sont ni nectarifères ni même mellifères. D'autres plantes "importées" comme le buddleia ou arbre à papillon sont inadaptées aux langues (trop courtes) de nos abeilles locales. Certains végétaux sont même dangereux pour les abeilles (Cf art. sur les tilleuls)

Nous utilisons également des insecticides …

* * * * * * *

En conclusion, le seul responsable de cet état de fait c'est l'Homme (être humain)
qui bouleverse son éco-système,
introduit de nouveaux prédateurs contre lesquels l'abeille est impuissante
lui impose des contraintes de productivité …

* * * * * * *

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chantal74 03/07/2010 00:54



Je ne sais pas si les abeilles sont menacées mais si elles disparaissent l'homme disparaîtra aussi et peut-être que finalement en ce qui concerne l'homme ça ne sera pas une grande perte.


Très intéresant ton article..


Ce qui m'énerve c'est qu'il y a de bons agriculteurs qui font une rotation des cultures, et à qui cette année on a distribué des graines enrobés.. ça me fait bien rire, on a interdit le Régent
mais dans ces enrobages en en retrouve.. vive Monsanto et ses merdes !!


L'homme est fou avec se super production et qui veut tout régir, même la nature !


Tu me diras ce que tu penses de mes petites abeilles sans le coeur de la fleur de la Mauve. il y en avait plein comme ça dans le coeur es fleurs par deux ou par troois.. au début je croyais
qu'elles mortes.. mais non elles dormaient, il était aux environ de 20heures.  j'en ai même dérangées pour m'assurer qu'elles étaient vivantes.. ben vi bien vivantes.. alors tu crois
qu'elles passent la nuit dans la fleur ? des abeilles sans ruches??


c'est quand même un monde passionnant mais quelle misère de voir des ruches entières disparaître.


douce nuit


chantal



katara 02/07/2010 14:00



C'est vrai qu'on en voit beaucoup moins. Les guêpes sont légions par contre mais peu d'abeilles. Et j'en vois souvent qui ne semblent pas très en forme. bon vendredi
Ong-Mat.



MarieJeannetoutsimplement 02/07/2010 13:21



Très bel article mais angoissant, si les abeilles venaient à dispraitre que deviendrions nous ? Bonne journée, bises



Monica15 comme un poisson dans l eau 02/07/2010 11:51



j ai laissé aussi  dans mon terrain  des arbres  s envahir  d elierre  là  c est un boudonnement  sourd  elles adorent


 pas encore  en fleurs  il faut attendre  la fin  d aout


 et aussi   sur la vigne  vierge  en facade  d ela maison  ,  elles viendront fin aout


 et voici une photos 


 elles aiment la bruyére sauvage  en pointe  du finistére


 bon week end pour vous


 kénavo






365 Photos 02/07/2010 10:05



Un EXCELLENT article !!!


Je sais la plupart de ces choses, mais il est bon de le rappeler...


Sans les abeilles, que deviendrons-nous ?


Tu as fait oeuvre pédagogique, merci !


Bonne journée Jo


Biz de Didier