Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Les Bourdons : Espèce menacée ?

7 Mars 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Abeilles solitaires & autres butineurs

Les Bombus (Bourdons) appartiennent à la famille des Apidae. Comme nous les abeilles, ils se nourrissent du nectar des fleurs et récoltent du pollen pour leurs larves. Excellents pollinisateurs ils sont très utiles pour la flore.

http://farm3.static.flickr.com/2682/4414069724_fc7831a123_b.jpgComme nous, les bourdons vivent en société qui compte jusqu'à 600 individus (alors que notre colonie peut comptabiliser jusqu'à 80 000 âmes au plus fort de l'été) et comporte trois castes d'adultes : les ouvrières (femelles stériles), les plus nombreuses, la reine, en général de plus grande taille, seule femelle féconde, et les mâles.

Seule les femelles, même si elles piquent rarement, possèdent un aiguillon qui sert à la fois d’organe de ponte pour la reine et de moyen de défense pour toutes. Elles peuvent piquer plusieurs fois de suite, et ne risquent pas, contrairement à nous, d’arracher leur abdomen en retirant le dard car il est dépourvu de barbillon.

La société des bourdons est totalement différente de la nôtre, elle se rapproche plus de celle des guêpes. En effet, seules les jeunes femelles fécondées passent l'hiver à l'abri, les autres (femelles non fécondées et mâles) meurent en Automne.

Au Printemps, la jeune reine dépose ses œufs généralement au fond d'un trou de rongeur qu'elle a tapissé bombus-terrestris.jpgde feuilles, herbes, mousses etc … (Cette galerie peut atteindre 1,5 m de profondeur.) Elle élabore une cupule de cire qu'elle remplit de miel et de boules de pollen sur lesquelles elle pond une dizaine d'œufs. Trois à cinq jours plus tard, les œufs éclosent, les jeunes larves, blanches et sans pattes, s'alimentent ensemble dans l'alvéole. Au bout d'une semaine environ, chacune des larves fabrique un cocon de soie dans lequel elle se transforme en nymphe. Douze à quatorze jours plus tard, les adultes qui sortent du nid sont des ouvrières stériles qui vont prendre le relais pour l'approvisionnement de la colonie, la reine se consacrant exclusivement à la ponte.

A la fin de l'été, la reine pondra des œufs non fécondés qui deviendront des mâles et des œufs fécondés qui donneront naissance à des femelles fertiles afin d'assurer la prochaine génération.

Le vol des bourdons a posé des problèmes aux scientifiques, car ceux-ci sont trop lourds par rapport à la surface de leurs ailes (portance insuffisante). La clé de leur vol est en fait dans les tourbillons d'air que génèrent les ailes lorsqu'elles tournent sur elles-mêmes. Ces tourbillons participent à la portance et s'ajoutent à la portance classique

La régression des bourdons, espèce réputée très commune, est d'abord passé inaperçue comme pour les abeilles sauvages, les guêpes et beaucoup d'autres insectes.
Cependant des inventaires fréquents et réguliers dans quelques r
http://farm4.static.flickr.com/3604/3343887502_6fc4c91482_b.jpgégions d'Europe (Belgique, Grande Bretagne et Sud de la France) ont montrés que le nombre des Bombus est en très forte diminution depuis le début du XXème siècle.

En fait, sur les 30 espèces autrefois observées en Belgique, seules 2 ou 3 sont encore relativement communes. Au Royaume-Uni, sur les 27 espèces connues, deux au moins ont été considérées comme éteintes en 2009, et toutes les autres sont jugées comme sérieusement menacées.

A l'instar des Bourdons, ce sont tous les pollinisateurs qui sont en danger et qu'il faut protéger.

 

* * * * * * *

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

woodapi 08/03/2010 12:32



Quelques mots pour vous félicitez et vous encourager pour tous ces articles d'une grandes qualités... Cela demande du temps et du travail, je salut donc votre travail!!



Ong-Mat 08/03/2010 12:35


Merci beaucoup pour ces compliments.