Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Les Cirières travaillent sans relache …

10 Juillet 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

http://img705.imageshack.us/img705/8457/africanbees.jpgLa construction du nid exige une organisation très élaborée. Les ouvrières bâtisseuses, ou cirières, sont âgées de 12 à 19 jours quand leurs glandes cirières sécrètent la cire à partir du miel qu'elles absorbent. Elles consomment dix fois en miel ce qui est produit en cire (10 kilos de miel pour 1 kilo de cire). L'assistance des ventileuses est également requise pour maintenir la cire à une température adéquate. Ces deux conditions réunies, la «chaîne cirière» peut se monter ou plutôt descendre.

Pour constituer une chaine cirière, une abeille se suspend au plafond (l'ouvrage commence par le haut), une autre s'accroche à ses pattes arrières qui pendent dans le vide, et ainsi de suite jusqu'à former une chaîne vivante. Plusieurs chaînes pouvent être reliées entre elles par des insectes qui sont alors complètement écartelés.
Grâce aux brosses de ses pattes postérieures, une ouvrière bâtisseuse commence par récupérer les lamelles de cire, elle les porte ensuite à sa bouche pour les malaxer et les humecter de salive. La boulette qui résulte de cette opération passe ensuite de cirière en cirière avant de parvenir aux abeilles chargées de la construction des alvéoles. Celles-ci utilisent leurs mandibules pour aplatir la cire et façonnent alors des parois d'une incroyable minceur : 0,073 mm. Au cours de toutes ces opérations, les antennes jouent le rôle d'instruments de mesure de haute précision.

http://img441.imageshack.us/img441/2261/cireblanche.jpgLes abeilles vont fabriquer des rayons de cire jusqu'à fin Juillet / début Aout ensuite la population déclinant, elles estimeront avoir moins besoin de place et ne bâtiront plus sauf cas en d'essaimage tardif. C'est pourquoi, il est inutile de mettre des cadres neufs à tirer après le 15 juillet.

Une fois achevées, les cellules ont une forme hexagonale. Leur hauteur varie selon leur destination (réserve de nourriture ou couvain). Elles sont légèrement inclinées vers l'intérieur et s'emboîtent parfaitement les unes dans les autres sur un rayon, formant ainsi un ensemble remarquable par sa solidité : un rayon composé d'environ 40 g de cire peut supporter près de 2 kg de miel !

Blanche au début, la cire des parois devient brune et noirâtre en vieillissant.

* * * * * * *

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Franck 02/06/2014 00:21


Article très intéressant en effet.


Il eut été élégant de préciser qu'il venait du site Encyclopédie Larousse.

toun33 26/07/2010 00:22



un reportage fabuleux sur le rôle et l'art de ces cirières ... c'est merveilleux .... Un grand merci à toi pour ce très beau partage
A très bientôt
toun33



mimip 25/07/2010 19:38



Très très intéressant article ... venant du blog de Toun .... je trouve très instructifs et magnifiquement illustrés les différents articles ... Félicitations et à bientôt pour une autre
visite plus poussée



katara 11/07/2010 16:01



Vivement cet hiver alors que je fasse le plein de bonnes recettes sur ton blog !!! bon dimanche à toi



MarieJeannetoutsimplement 10/07/2010 21:53



Ce sont de sacrées ouvrières, bel article, très instructif. Bonne soirée bises