Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Les courageuses porteuses d’eau

5 Avril 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

http://farm5.static.flickr.com/4024/4480949507_1e7039b481_b.jpgLa colonie a besoin de beaucoup d’eau pour préparer la "bouillie" destinée à alimenter l’élevage. ou pour rafraîchir la colonie.  La consommation d’eau journalière est parfaitement observable. Elle est faible au début de février mais à mesure que la saison avance elle devient de plus en plus importante. Car qui dit, colonie forte, dit aussi, consommation d’eau forte.

En fin d’hiver, avec la reprise de la ponte, une colonie pourrait consommer jusqu’à 0,25 litre par jour.  Ces journées sont souvent froides à la limite du possible pour un vol d’abeilles. De nombreuses porteuses d’eau sortent quand même courageusement, alors qu’il ne fait que 7 à 10° dehors, car les besoins d’eau sont pressants, l’élevage étant en pleine expansion.

Pendant les fortes chaleurs on observe des butineuses porteuses d’eau ou véritables abeilles citernes capables de transporter de grandes quantités d’eau, pour rafraîchir l’intérieur de la ruche. Cette activité est dangereuse pour l’insecte et l’on remarque souvent des abeilles mortes, tombées à l’eau.

Alors où trouver l’eau ?

Les gouttes de rosée et la sudatiion des plantes (avec un risque d'empoisonnement des avettes quand la plante a été traitée par des phytosanitaires …) font de bons apports d'eau.

http://farm4.static.flickr.com/3139/3480614154_1ddafcd0c8_b.jpgDes abreuvoirs naturels comme les rus ou les mares établis pas trop près du rucher pour éviter l'humidité. Il est nécessaire que l'endroit soit choisi de manière à éviter les noyades des insectes et que l'eau soit la plus chaude possible : Partie de rive pe u profonde, en dehors du courant à l’abri du vent et bien ensoleillée.

Quand il n'y a pas de points d'eau à proximité immédiate, il faut en placer au voisinage des ruches afin qu'elles puissent trouver sans trop de peine cet indispensable liquide (avec un peu d'eau de javel : Elles adorent ! ! ! ). Le mieux est de récupérer de vieux abreuvoirs à poules dans lesquels on placera des bouchons en liège de manière à ce que les abeilles ne se noient pas. (Ici nous avons trouvé une grande cuve dans laquelle nous avons mis des pierres plates.)

* * * * * * *


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

woodapi 23/08/2010 08:46



Bonjour Jo,


Je me suis permis de mettre un petit lien vers ton article sur les porteuses d'eau sur mon blog...


Bonne journée et à bientôt...