Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Un mois pour encaisser ... la perte de 5 ruches.

15 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

Pas de photo d'abeilles aujourd'hui ; J'ai encore trop de peine. Cela fait un mois que je tourne et retourne une grosse rage dans ma tête. La dernière fois que je vous ai parlé de mes ruches établies dans la châtaigneraie, lors de la visite de printemps,  je vous avais annoncé qu'elles se portaient à merveille sauf l'une d'entre-elles un peu flaiblarde.


Tout allait donc bien : Sauf qu'un agriculteur s'est mis à épandre un produit phytosanitaire sur le champs qui borde la forêt un jour de beau temps en plein midi !
Bilan mes 5 ruches sont mortes : empoisonnées ! et pas seulement les miennes. Quatre autres appartenant à mon voisin y sont également passées. 


J'ai demandé aux gendarmes de venir constater les dégats avant de porter plainte. J'avoue qu'à ma grande surprise, ils se sont déplacés très rapidement et ont essayé de contacter un agent sanitaire spécialisé dans l'apiculture.

Plusieurs problèmes ont alors emmergés :

  • Il n'existe qu'UN SEUL Agent sanitaire spécialisé dans notre département. Forcément, ce dernier est complètement "sur-booké" et n'a pu se déplacer.
  • Les gendarmes m'ont avoués qu'ils n'étaient pas "outillés" pour réaliser eux-même des prélèvements en dépit de toute leur bonne volonté.
  • Impossibilité d'effectuer des prélèvements sur le champs incriminé car il s'git d'une propriété privée. De plus certains produits ont une durée nuisible assez courte quand ils sont vaporisés au soleil. C'est d'ailleurs plus souvent le "nuage" qui est nocif à nos amies plutôt que le produit déposé sur les végétaux.
  • Les apiculteurs sont quasiment impuissants devant la mauvaise volonté de certains agriculteurs. Il suffirait à ces derniers de prévenir les apiculteurs la veille des épandage pour que ces derniers puissent fermer les ruches et protéger ainsi leurs colonies. Mais devant cette demande finalement très simple, nous n'obtenons le plus souvent comme seules réponses qu'un haussement des épaules suivi d'un "s'il faut qu'en plus je vous prévienne ..."

Conclusion : Ma plainte a été effectivement enregistrée mais comme je n'ai pu apporté aucune preuve légale, elle sera classée sans suite. J'ai, alors, cherché des réponses autour de moi et surtout auprès d'un groupe très actif  "le forum de l'abeille noire". Ses membres m'ont prodigué de précieux conseils en cas de suspicion d'empoisonnement :

  • Prélever des abeilles mourantes pour assurer qu'elles ne seront pas déclarées pourries et les congeler aussitôt à l'abri de la lumière.
  • il faut congeler les abeilles dans un contenant qui ne peut pas inter-agir et influencer les résultats donc pas de plastique. Le plus simple est une simple enveloppe en papier sur laquelle seront indiqués : La date et le lieu du prélèvement.
  • Faire plusieurs prélèvements en parallèle pour pouvoir en garder par-devers soi pour un appel ou tout autre usage.
  • Le faire devant témoin si possible Agent sanitaire ou Gendarmerie et leur demander copie de leur rapport.
  • Ensuite, si vous avez le courage et l'argent nécessaires, vous pourrez engager une procédure judiciaire.

* * * * *

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Support Omni Tech 27/08/2014 13:08

The farmers in the country are currently facing many problems related to farming. They are saying that, the government is not giving much support. But the government officials are claiming they had done everything to ensure that it is going well.

claudie 21/05/2013 13:55


pour vous encourager, elles et toi ...


http://www.flickr.com/photos/claudiek/8731315209/


Bizzzzz


 

Ong-Mat 21/05/2013 21:08



Merci pour ton soutien



Christophe TROLÈS 20/05/2013 21:11


Je suis franchement triste pour vos 5 ruches. Je me mets à votre place car dans ces moments on doit avoir un sentiment d'écoeurement.


Bon courage à vous et j'espère que vous reconstituerez votre cheptel.


 


Cordialement


Christophe

Ong-Mat 21/05/2013 13:03



Merci d'être passé me voir.


Le problème c'est qu'avec ce temps pourri, la reconstitution de mon petit cheptel sera plus difficile. Les avettes ne peuvent sortir récolter du pollen pour les larves, les jeunes reines ne
seront pas fécondées dans de bonnes conditions etc ... J'espère que le temps va se mettre au beau sinon il va falloir nourrir dès la semaine prochaine.


Amitiés apicoles


Jo



claudie 20/05/2013 17:03


je suis navrée d'apprendre cette terrible nouvelle


(je croyais avoir déposé déjà un commentaire mais j'ai dû faire une fause manoeuvre.)


Dans le message de printemps auquel tu fais référence, tu dis qu'il y aavait 5 ruches dans la châtaigneraie et 2 au verger - c'est tout ce qui te reste ?


Avais-tu donné tes coordonnées au voisin pour qu'il  puisse t'avertir ?


A-t-il pris conscience de la toxicité pour lui aussi ? C'est quoi comme culture ?


Moi qui croyais qu'on était censé éviter la période de floraison pour ce genre d'intervention ! simple préconisation ou obligation légale ?


Je comprends que tu sois en rage, en plus d'en deuil.


 


bon courage ...

Ong-Mat 21/05/2013 12:57



Oui malheureusement il ne me reste que 2 ruches mais je ne suis pas professionnelle donc je ne veux pas aller au delà de 8/9 colonie. C'est largement suffisant pour mon plaisir et le régal de
toute la famille. 


Quand à l'agriculteur il me connait très bien, il met même ses bêtes sur des patures qui m'appartiennent ! Comme quoi ...


Pour répondre à ta dernière question la législation actuelle n'est absoluement pas répressive ni même préventive. Il n'existe AUCUN texte de loi concernant les périodes et ou heures d'épandage de
produits phyto. Normalement des préconisations sont inscrites sur les emballages mais ... c'est le choix de chaque agriculteur de suivre ou pas ses indications. Personnellement je suis effrayée
de le voir faire en simple chemisette. Le pire, ce n'est pas un "pépé" de 70 ans ancré dans ses habitudes ! Et quand je lui parle de prévention c'est comme si je parlais chinois mais je viens de
la ville et forcément je n'y comprends rien.


Maintenant il va falloir bichonner mes avettes car avec cette météo pluvieuse, elles ne peuvent sortir comme elles le voudraient pour récolter du pollen afin de nourrir leurs larves même si pour
les adultes je peux toujours leur rendre du miel.


Bonne journée


@+ Jo



Fred C. 15/05/2013 22:53


Terrible et triste nouvelle! Etant moi-même apiculteur entouré de grandes cultures, votre récit pourrait être le mien...je le redoute chaque jour!


Courage...

Ong-Mat 16/05/2013 18:32



Bonsoir


Merci pour vos encouragements.


@ +