Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Articles avec #champignons tag

Trémelle mésentérique

18 Novembre 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Champignons

http://img241.imageshack.us/img241/425/101113tremellemesenteri.jpgLe vent d'automne
Orchestre une symphonie jaune
Où les âmes musiciennes
Sont en bois de chêne

Francoise Urban-Menninger

Les Trémelles sont des champignons très courants, qui ont une consistance gélatineuse et cartilagineuse au début et qui deviennent plus durs et cornés en séchant. Ils sont saprophytes (*), et parasitent d’autres champignons vivant sur le bois.
Le chapeau de 2 à 8 cm, en forme de masse gélatineuse rappelle un morceau de cervelle de couleur jaune vif, plus pâle par temps humide mais devenant jaune orangé par temps sec.

Cette espèce, très médiocrement comestible, n'est pas classée dans la catégorie des toxiques.

* * * * * * *

(*) "Plantes" dont la nourriture est constituée de substances organiques en décomposition.

Katara en a fait de magnifiques clichés : ici


Lire la suite

Le Pleurote en forme d'huître …

14 Novembre 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Champignons

http://a.imageshack.us/img227/3654/101113pleurotes01b.jpg

Habituée à voir ce champignon sur l'étal des marchés, j'ai été fort surprise de les découvrir en enjambant une souche de hêtre. Tellement surprise que je suis passée à la pharmacie pour me faire confirmer qu'il s'agissait bien du pleurote en forme d'huître.

Le pleurote croît habituellement sur le bois mort ou sur des matières organiques comme la paille ou des écorces. (c'est ainsi qu'il est cultivé). On le trouve surtout sur les hêtres mais également sur d'autres essences d'arbres morts ou vivants (lorsqu'ils sont malades ou endommagés). Il forme des touffes compactes d'individus étagés, sur les souches ou les troncs morts de divers feuillus : Hêtre, peuplier, orme ... de l'automne au début de l'hiver et pendant l'hiver dans les régions méridionales. Un fort écart de température entre la nuit et le jour est nécessaire à son "avènement". C'est ce qui c'est passé cette année.

La chair des pleurotes est assez ferme ; Ils sont délicieux intégrés aux plats en sauce, aux pâtes ou dans un risotto.

* * * * * * *

Lire la suite

Cèpe le seigneur de la forêt …

10 Novembre 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Champignons

http://img838.imageshack.us/img838/6894/cepe.jpg

Dans les halliers, sous la ramure,
Douce rôdeuse au pied mignon,
Tu t'en iras chercher la mûre,
La châtaigne et le champignon …

Maurice Rollinat

On appelle communément cèpes (de l'occitan gascon cep qui signifie tronc) certains champignons qui sont en fait des bolets appartenant au genre Boletus. Tous sont d'excellents comestibles, et se distinguent des autres bolets par leur chair très ferme, qui reste toujours blanche. Sous le chapeau, on ne trouve pas de lamelles comme pour les autres champignons, mais des tubes verticaux blanchâtres nommés «foin ou mousse» qui deviennent vert-bronze quand le champignon vieilli.

Le cèpe de Bordeaux est un champignon mycorhizien, c'est à dire qu'il vit en symbiose avec un arbre hôte (chêne, châtaignier, hêtre, épicéa), le plus souvent sur sols acides, de préférence dans les endroits dégagés ou aérés, les clairières, les talus bordés d'arbres et les bords des chemins.

Cette année chez nous, les bolets se font rares. La sécheresse de l'automne suivie de nuits trop fraîches n'ont pas favorisé leur pousse quand les pluies sont enfin arrivées.

* * * * * * *

Lire la suite

La perle des bois c'est moi Lycoperdon Perlatum.

6 Novembre 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Champignons

http://img51.imageshack.us/img51/7691/lycoperdonperlatumr.jpg
Je choisirai des mots d'amour

Parés de leurs plus beaux atours
Pour qu'une perle de bonheur
Sur sa joue glisse vers mon cœur.

Jean-François Grégoire

Les Vesses-de-Loup poussent principalement en lisières, le long des talus et dans les bois de conifères ou de feuillus.  Comme beaucoup de Lypercodon, les vesses de loup sont comestibles tant qu'elles sont jeunes mais très vite elles deviennent immangeables dès la maturation de la "gléba" c'est-à-dire de la partie charnue supérieure blanche qui devient alors brunâtre.

Le nom vesse-de-loup littéralement "pet de loup" vient du fait que l'on croyait que le loup signalait sa présence en balisant son territoire par des "expulsions gazeuses" qui, par une quelconque alchimie, se transmutaient en champignons ronds et blancs.

* * * * * * *

Lire la suite

La Chanterelle dorée comme un rayon de soleil.

2 Novembre 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Champignons

http://img200.imageshack.us/img200/396/cantharelluscibarius.jpg

… Et nous nous poursuivions à travers les fougères
Découvrant la senteur sauvage des forêts
Passant de la pinède à la châtaigneraie
Où, septembre venant, et ses brumes légères
Nous irions débusquer la bonne chanterelle 
Tandis que dans les prés dansaient les coulemelles …

Michèle Corti

Chanterelle est un nom générique donné aux champignons du genre Cantharellus. Il est cependant parfois utilisé pour désigner une espèce particulière : La Chanterelle "Cantharellus cibarius" ou girolle, girole, chevrette, roussotte, jauniré (dans les Vosges). 

Véritable éponge, la girolle se gorge d'eau si on la lave. Elle perd alors tout son goût de même trop cuite elle devient caoutchouteuse. 

C'est un champignon particulièrement savoureux. Comme l'aurait dit mon père : "Si vous n'avez jamais gouté à une tombée de girolles à la crème sur une darne de saumon, vous n'avez jamais approché du paradis".

* * * * * * *

Lire la suite

Je trompette en gris et noir …

29 Octobre 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Champignons

http://img225.imageshack.us/img225/5409/trompettemorts.jpg

Les feuilles de très haut tombent sur cet automne.
Dans ce calme trompeur, au loin, l'orage tonne.
Se pourrait-il qu'au ciel se fanent des jardins ?

Parfois nommée corne d'abondance, mais plus souvent trompette des morts ou trompette de la mort, cette craterelle est, malgré ces noms sinistres dus à sa forme et à sa couleur de deuil, un champignon comestible des plus appréciés que l'on cueille dans les forêts européennes. Son nom scientifique est Craterellus cornucopioides, crater signifiant vase en latin.

Il semblerait que ce champignon ne pousse que par cycles, ce qui expliquerait son abondance certaines années et son absence les autres. Cependant dans une même saison il peut se montrer abondant ou rare selon les régions.

C'est un excellent champignon quoique un peu coriace. Il peut être séché ou réduit en poudre sans inconvénient pour être incorporé dans une sauce. 

* * * * * * *

Lire la suite

En dépit de mon aspect fragile, je soulève le macadam !

26 Octobre 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Champignons

http://img213.imageshack.us/img213/3976/coprinchevelu.jpg

Vers le ciel pommelé, mûri d'eau menaçante;
Un champignon soulève un coin d'humus ranci
Apeurant de fragrance un rayon indécis...
L'adieu des frondaisons découvre au loin la sente.

Geneviève de Ternant

Le Coprin chevelu (Coprinus comatus) est facilement reconnaissable à son chapeau qui recouvre presque la totalité du pied. Entièrement blanc au début, le chapeau se couvre de mèches jaunâtres ou ocrées (d'où son qualificatif de « chevelu »).

Jeune, c’est-à-dire entièrement blanc, il est excellent à condition de ne consommer que le chapeau, le pied trop fibreux est à éliminer. Il faut le manger rapidement après la cueillette (il vieillit très mal, noircissant et se liquéfiant). Dès que les lames commencent à rosir, il faut s'abstenir de consommer le champignon qui peut s'avérer très toxique ; On ne peut donc ni le stériliser ni le congeler.
Le coprin chevelu a la propriété de pouvoir absorber les métaux lourds. Ne le récoltez donc pas dans des endroits fortement pollués (abords de routes très fréquentées …). car c'est le champion du stockage de plomb contenu dans l'essence.  A l'instar de "l'Agaric des Trottoirs" ce champignon, en dépit de son aspect fragile, arrive à percer le macadam !

On peut le manger cru, cuit dans une omelette, en soupe ou dans une sauce type béchamel mais également en dessert coupez le en rondelles et passez ces dernières à la friteuse. Ne les laissez pas brunir. Surveillez-les bien car c'est très rapide. Egouttez-les, saupoudrez-les ensuite de cannelle et de sucre et léchez-vous les doigts …

* * * * * * *

Lire la suite

La belle vénéneuse …

22 Octobre 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Champignons

http://img337.imageshack.us/img337/6623/amanitetuemouches02.jpg

Ô charmes vénéneux qui ne savent plus être,
Ô léthargique perfusion,
Cessez votre travail, ne faites plus un mètre,
Soyons purs à l’extrême onction.

Etienne Champollion

Amanita muscaria, fausse-oronge, amanite tue-mouches… est un champignon hallucinogène appartenant à la famille des Agaricacées (comme le champignon de Paris). Il est largement répandu dans l’hémisphère nord (Europe, Amerique du Nord, Inde …) jusqu’à des latitudes très septentrionales et jusqu’à 2 100 m d’altitude. Il pousse dans les sous-bois, notamment à proximité des bouleaux et des conifères avec lesquels il forme des mycorhizes (Association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes). En Europe de l’ouest, on le trouve de fin août à fin novembre.

Son nom provient du Grec Amanos, une montagne de la Cilicie (Turquie) où il est abondant. Il est aisément identifiable avec son chapeau rouge, convexe, d’une dizaine de centimètres de diamètre couvert de petites verrues blanches. Le pied de couleur blanche se termine à la base par un bulbe arrondi entouré de bourrelets et porte un anneau.

L’homme exploite les propriétés hallucinogènes de l'amanite tue-mouches séchée depuis des temps immémoriaux pour modifier sa conscience au cours de rituels chamaniques. En effet, au cours du séchage, la concentration en muscimol et en muscazone (des alcaloïdes) augmente. Les hallucinations se manifestent de vingt minutes à deux heures après l'ingestion.
Mais ne vous tentez pas l'expérience cette "fausse oronge" est très dangereuse. Il faut savoir la préparer et connaitre les dosages (chaque personne réagit différement - comme toute drogue).

Vous risquez si vous ingérez cette amanite une intoxication qui se déroulera en 2 phases :

La première période d'excitation : On observe des troubles du comportement, de l'euphorie ou de la colère, de l'agitation, de la désorientation, du délire, des hallucinations …

Puis une seconde période de sommeil profond : Au premier état d'excitation succède une période de abattement voire un coma dans les cas graves.
Des signes digestifs mineurs tels que nausées, vomissements, diarrhée accompagnent parfois l'intoxication.

Il n'y a pas d'antidote.

Son nom vernaculaire de "tue-mouches" provient du fait que cette amanite fut utilisée en Europe comme insecticide ; Coupée dans du lait sucrée, elle attirait les mouches qui succombaient … mais il fallait faire attention aux animaux domestiques.

* * * * * * *


Lire la suite

Petits rosés ramassés et … mangés !

15 Octobre 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Champignons

http://img233.imageshack.us/img233/6342/101004rosespres04b.jpgParfois, sur son chemin, inerte comme un marbre,
Il s'arrête debout, regardant ciel ou sol,
Quelque grand oiseau fauve élargissant son vol,
Un champignon verdi qui sèche au pied d'un arbre.

Maurice Rollinat

Au retour de promenade, nous avons traversé une pature et devinez quoi ? Nous avons découvert ces petites merveilles.

Ces rosés des près ou agarics champêtres peuvent être consommés crus quand ils sont très jeunes comme ici (le dessous du châpeau est alors rosé) mais également cuits comme de simples champignons de Paris même s'ils sont beaucoup, beaucoup plus savoureux.
Nous les avons mangés simplement poêlés avec un peu de crème fraîche, salés et poivrés. Un vrai régal ! 

* * * * * * *

Lire la suite