Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Les Alchimistes du Miel …

30 Juillet 2010 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

http://farm4.static.flickr.com/3652/3656110521_20df64321c_b.jpg

De retour au rucher, après avoir passé le contrôle des gardiennes, la butineuse exténuée confie son chargement de nectar à une abeille restée à la ruche. La tranmission s'effectue sous forme de bouche-à-bouche : la trophallaxie.
La «donneuse» refoule le contenu de son jabot et dégorge en fines gouttelettes son nectar pour la «receveuse», qui l'avale et le fait transiter à plusieurs reprises entre sa trompe et son jabot. Puis la deuxième ouvrière le régurgite à son tour à une troisième, et ainsi de suite. La précieuse goutte, qui n'est déjà plus du nectar sans être encore du miel, circule très vite de langue en langue pendant un bon quart d'heure en moyenne.

http://farm3.static.flickr.com/2735/4432795920_ae700fe580_b.jpg

A chaque voyage dans un jabot, la matière première se transforme un peu plus sous l'effet de la salive, des sucs digestifs et de l'acide formique. Les sucres qui composaient le nectar subissent une modification (Transformation chimique : par l’interversion du saccharose en deux molécules plus simples : Glucose et Fructose qui commence dans le jabot de la butineuse sous l’influence de la salive riche en invertine, secrétée par le système des glandes salivaires), tandis que la chaleur de la ruche fait s'évaporer l'humidité en la refoulant sous forme de gouttes. Les ouvrières étalent l'excès d'eau sous leur trompe. C'est la phase de séchage actif qui dure de 15 à 20 minutes.

Pour ceux qui aiment la chimie, voici le schéma de cette transformation :

C12 H22 O11 (saccharose) + H2O  vont donner →  C6 H12 O6 (glucose) + C6 H12 O6 (fructose). 

Le «Glucose » et le  «Fructose» ont donc la même formule chimique. Ces molécules sont, en effet, construites dans l'espace comme le miroir l'une de l'autre (Comme la main droite vis-à-vis de la main gauche). On les distingue car elles ne dévient pas la lumière polarisée dans le même sens. L'une la dévie vers la gauche, celle du fructose, qui a reçu pour cette raison le nom de « lévulose ». L'autre la dévie vers la droite, celle du glucose, appelé pour cette raison « dextrose ».

Lorsque la teneur en eau est tombée entre 40-50 %, la phase suivante commence : les abeilles déposent la goutte, maintenant épaisse comme du sirop, dans une cellule qu'elles remplissent au quart ou au tiers. Les ventileuses entrent en jeu pour éliminer le surplus d'eau de ce miel encore trop liquide. Battant frénétiquement des ailes, elles organisent des courants d'air au-dessus des alvéoles, favorisant l'évaporation. C'est la phase passive qui va prendre de 4 à 5 jours avant l'operculation. 

* * * * * * *

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Josette 02/08/2010 11:32



Quelle usine...tout ça sans relache ni pause café ! Merci les travailleuses...



Ong-Mat 02/08/2010 13:16



Il ne faut pas croire mais les avettes se reposent aussi …



toun33 30/07/2010 09:59



tout simplement GENIAL .... merci pour cette leçon d'histoire naturelle ... Tes articles sont un pur bonheur ... j'oubliais, bravo également pour tes photos ...je te quitte en repensant au
dextrose et au levulose ... je ne savais pas ... ou m'en souvenais plus.
A très bientôt



L'Angevine 30/07/2010 09:41



elles font de bons boulots où je me régale ensuite de miel!!!!


c'est tellement impressionnant,je n'ai jamais vu de si près des ruches!!!!


passe une agréable journée et bisous de mon Anjou



Monica....comme un poisson dans l 'eau 30/07/2010 08:44



superbe description


 quelle usine , et quelle coordination .


 un travail d équipe  pour une fine équipe


 bonne jurnée à toi


 kénavo



Belette 30/07/2010 07:56



Super ce cours de chimie


Merci ! ça me rappelle de vieux souvenirs...


Je m'en vais déguster une bonne tartine de miel(lévulose + dextrose +un tas d'autres bonnes choses...)


Bon appétit