Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

Conséquence d'un printemps tellement pluvieux : Il faut nourrir les colonies.

30 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

abeilles-cadre.JPG

 

Hormis quelques jours d'Avril ensoleillées où l'agriculteur du coin en a profité pour épandre des insecticides sur les près alentours et du coup flinguer 5 de mes ruches et 4 du voisin ; Il n'arrête pas de pleuvoir depuis fin décembre.

 

Conséquences :

  • Les avettes ne peuvent sortir suffisamment pour récolter pollen et nectar nécessaires :

- En ce qui concerne le pollen je ne peux malheureusement pas suppléer au manque. Les jeunes larves vont avoir des problèmes pour se développer si ce mauvais temps persiste même s'il existe des succédanés du pollen (vitamines et protéines en farine) qui peuvent le remplacer.

- En revanche, il m'est possible de remplacer le nectar par du miel et uniquement du miel. En effet, si certains apiculteurs y mélangent du sucre celui-ci se retrouvera immanquablement dans leur prochaine récolte ce que je ne veux surtout pas.

De plus le miel est composé non seulement de sucres mais également d'acides aminés et organiques, de sels mineraux, de vitamines B1, B2, PP etc ..., d'enzymes et autres substances Tous ces petits "plus" nécessaires à la bonne santé des abeilles. 

  • Si les jeunes reines ne peuvent être fécondées dans de bonnes conditions, les conséquences seront catastrophiques : ponte de mauvaise qualité puis bourdonneuse. La colonie est donc condamnée à plus ou moins long terme.

 

Vraiment cette année, comme l'aurait dit Queen Elisabeth II,  est une "annus horribilis" 


* * * * *

Lire la suite

Eclatant Pavot de Californie . . .

27 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Fleurs Mellifères ou Nectarifères

pavot-californie-03

… Silence soudain dans la maison.

Le dernier pavot s’est défait.
Dans une longue somnolence je me fige
Et j’accueille l’obscurité qui vient trop tôt ...

 

(Anna Akhmatova)

 

Le pavot de Californie est une petite annuelle dont les qualités sont assez impressionnantes. Il se sème au printemps, directement dans le jardin, ou en pot profond. La floraison du pavot de Californie est abondante tout au long de l'été. Ses fleurs sont de couleur rouge, orange vif ou au contraire plus douce comme le jaune pâle ou crème. Selon les variétés, elles peuvent être simples ou doubles, quelques fois parfumées.

Comme son cousin le coquelicot, ce pavot américain se plaît dans les terres maigres où il se ressème à l'envie.

Son nom savant (Eschscholtzia) lui vient du botaniste russe (Eschscholtz), qui l’a découvert en tant que fleur ornementale, et l’a introduit dans le reste du monde sans en connaître ses vertus médicinales qui étaient déjà utilisés en Amérique du Nord par les Indiens.

Cette plante fait partie des plantes anti-stress les plus efficaces on l'utilise également en phytothérapie contre l'insomnie, la nervosité, les migraines et les névralgies.

 

* * * * *

Lire la suite

Pour ma Maman

24 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Poèmes

Maman  Je te souhaite…


Je te souhaite un jour de velours,
d’iris, de lis et de pervenches,
un jour de feuilles et de branches,
un jour et puis un autre jour,

iris.JPG
 muscat.jpg   un jour de blés, un jour de vignes,
un jour de figues, de muscats,
un jour de raisins délicats,
un jour de colombes, de cygnes.

Je te souhaite un jour de diamant,
de saphir et de porcelaine,
un jour de lilas et de laine,
un jour de soie, ô ma maman
abeille-lilas
 
Montbut-10.JPG   et puis un autre jour encore,
léger, léger, un autre jour
jusqu’à la fin de mon amour,
une aurore et puis une aurore,

car mon amour pour toi, ma mère,
ne pourra se finir jamais
comme le frisson des ramées
comme le ciel, comme la mer…


(Pierre Gamarra)

Montbut 02  
Lire la suite

Stellaria holostea ou Langue d'oiseau ...

22 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Au Jardin & dans les Bois

  Stellaria-holostea.JPG

... Le plus petit pétale
Me parle de la fleur
L'herbe dans le creux
De ma main me raconte
La vie du pré ...


Jacques Herman


La Stellaire holostée (Stellaria holostea) est une plante de la famille des Caryophyllacées. Elle pousse en forêt, lisières et sur les talus en Europe au printemps. Elle est aussi appelée Langue d'oiseau. C'est une plante très commune un peu partout sauf dans le Sud-Est. La tige quadrangulaire porte des feuilles sessiles, lancéolées, longuement acuminées. Les pétales blancs, plus longs que les sépales, sont divisés jusqu'au milieu. Le fruit globuleux ne dépasse pas les sépales.


Savez-vous ce qu'est la langue des oiseaux ? La langue des oiseaux ou langue des anges est considérée par certains comme une langue secrète. Elle consiste à donner un sens autre à des mots ou à une phrase.
Difficile à expliquer plus facile à démontrer : Quand vous prononcez ces simples mots :
M le maudit vous pouvez entendre le titre d'un film célèbre de Fritz Lang "M le maudit" mais également "Aime le mot dit".
de même "Cétacé" peut être interprété comme "c'est assez" ou "étrange" devenir "Etre ange".

Amusant ; N'est-ce pas ? Et vous avez-vous d'autres exemples à me soumettre ?


* * * * *

Lire la suite

Herbe royale de Charlemagne : Je suis la Sauge ...

20 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Fleurs Mellifères ou Nectarifères

Salvia-pratensis--01.jpg

 

... Et du frémissement des feuilles et des ailes
L'étang luit sous le vol des vertes demoiselles.
Un bouge est là, montrant dans la sauge et le thym
Un vieux saint souriant parmi des brocs d'étain, ...


Victor Hugo (Halte en marchant)


La sauge des prés (Salvia pratensis) est une plante vivace de la famille des lamiacées. Ses fleurs, bleu vif, sont disposées en verticilles. Elle pousse naturellement sur le bord des chemins ou des prés en zone bien ensoleillée. On compte environ 500 variétés différentes.  Cette plante est très appréciée par nos petites amies les avettes.


La Sauge est connue pour son arôme en cuisine, sa saveur accentuée varie selon son espèce, mais aussi pour beaucoup d’autres choses, on dit d’elle qu’elle purifie l’âme. Remède universel, la sauge est très estimée dans le midi de la France où elle abonde. Un dicton de Provence veut d'ailleurs que "qui a de la sauge dans son jardin n'a pas besoin d'un médecin". Il est donc logique qu'elle soit synonyme de force et de santé dans le langage des fleurs.

* * * * *

Lire la suite

Un mois pour encaisser ... la perte de 5 ruches.

15 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

Pas de photo d'abeilles aujourd'hui ; J'ai encore trop de peine. Cela fait un mois que je tourne et retourne une grosse rage dans ma tête. La dernière fois que je vous ai parlé de mes ruches établies dans la châtaigneraie, lors de la visite de printemps,  je vous avais annoncé qu'elles se portaient à merveille sauf l'une d'entre-elles un peu flaiblarde.


Tout allait donc bien : Sauf qu'un agriculteur s'est mis à épandre un produit phytosanitaire sur le champs qui borde la forêt un jour de beau temps en plein midi !
Bilan mes 5 ruches sont mortes : empoisonnées ! et pas seulement les miennes. Quatre autres appartenant à mon voisin y sont également passées. 


J'ai demandé aux gendarmes de venir constater les dégats avant de porter plainte. J'avoue qu'à ma grande surprise, ils se sont déplacés très rapidement et ont essayé de contacter un agent sanitaire spécialisé dans l'apiculture.

Plusieurs problèmes ont alors emmergés :

  • Il n'existe qu'UN SEUL Agent sanitaire spécialisé dans notre département. Forcément, ce dernier est complètement "sur-booké" et n'a pu se déplacer.
  • Les gendarmes m'ont avoués qu'ils n'étaient pas "outillés" pour réaliser eux-même des prélèvements en dépit de toute leur bonne volonté.
  • Impossibilité d'effectuer des prélèvements sur le champs incriminé car il s'git d'une propriété privée. De plus certains produits ont une durée nuisible assez courte quand ils sont vaporisés au soleil. C'est d'ailleurs plus souvent le "nuage" qui est nocif à nos amies plutôt que le produit déposé sur les végétaux.
  • Les apiculteurs sont quasiment impuissants devant la mauvaise volonté de certains agriculteurs. Il suffirait à ces derniers de prévenir les apiculteurs la veille des épandage pour que ces derniers puissent fermer les ruches et protéger ainsi leurs colonies. Mais devant cette demande finalement très simple, nous n'obtenons le plus souvent comme seules réponses qu'un haussement des épaules suivi d'un "s'il faut qu'en plus je vous prévienne ..."

Conclusion : Ma plainte a été effectivement enregistrée mais comme je n'ai pu apporté aucune preuve légale, elle sera classée sans suite. J'ai, alors, cherché des réponses autour de moi et surtout auprès d'un groupe très actif  "le forum de l'abeille noire". Ses membres m'ont prodigué de précieux conseils en cas de suspicion d'empoisonnement :

  • Prélever des abeilles mourantes pour assurer qu'elles ne seront pas déclarées pourries et les congeler aussitôt à l'abri de la lumière.
  • il faut congeler les abeilles dans un contenant qui ne peut pas inter-agir et influencer les résultats donc pas de plastique. Le plus simple est une simple enveloppe en papier sur laquelle seront indiqués : La date et le lieu du prélèvement.
  • Faire plusieurs prélèvements en parallèle pour pouvoir en garder par-devers soi pour un appel ou tout autre usage.
  • Le faire devant témoin si possible Agent sanitaire ou Gendarmerie et leur demander copie de leur rapport.
  • Ensuite, si vous avez le courage et l'argent nécessaires, vous pourrez engager une procédure judiciaire.

* * * * *

Lire la suite

Le manteau de la Sainte-Vierge exhale une odeur ... Beurk

13 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Au Jardin & dans les Bois

arum.maculata… Là voguait une nef, mât en tige de palme,
Liatris en envol ornées de fleurs d'Arum,
Tout paraissait serein, une impression de calme,
La voile était hissée en plant d'Anthurium...


Charly Lellouche (Balade fleurie à Bagatelle)


Les noms communs des Arums sont gouet, pied-de-veau ou manteau de la Vierge pour Arum maculatum. C'est une plante herbacée des régions tempérées de la famille des Araceae.


L'inflorescence du Manteau de La Vierge (la mal-nommée) émet de la chaleur et diffuse des odeurs d'excréments pour attirer de petites mouches qui assurent la pollinisation. Les fleurs de ces plantes ne sont pas, comme on le pense généralement, le grand cornet solitaire émergeant des feuilles. Ce sont de toutes petites fleurs sans pétales, logées au fond de cette grande pièce protectrice appelée spathe, sur le pourtour d’un organe en forme de massue appelé spadice. Les fleurs ainsi cachées sont pollinisées (c’est à dire fécondées) par des moucherons qui s’agitent une fois pris au piège par la spathe.


Toute la plante (surtout les fruits) est âcre et très toxique. Elle provoque : douleurs buccales, œdème du pharynx, tuméfaction de la langue, vomissements, diarrhées, mydriase, refroidissement des extrémités, rythme cardiaque irrégulier, puis coma et mort.

Le nom Arum, pour désigner ces plantes, serait le nom d'origine égyptienne. Il aurait été repris par les Grecs (aron) puis les Romains qui nous l'auraient finalement transmis.


* * * * *

Lire la suite

Saints de Glace ... sont-ils Trois ou Quatre, Cinq, Six ou Sept ?

10 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Divers

Lune ronde étonnamment rousse
Dans l'onde blonde tu éclabousses
Des faisceaux des rayons opales
Qui vibrent et moussent sur l'eau si pâle

 
Yorlane


lune-rousse.jpgTraditionnellement, les saints de glace (St Mamert, St Pancrace, St Servais) sont célèbrés chaque année les 11, 12 et 13 mai.


Leur rôle était de protéger les plantations, en effet, lors de ces dates se produit depuis toujours un gel nocturne  (phénomène de la Lune Rousse) qui risque de détruire toutes les cultures. C'est pour cela que les jardiniers attendent toujours que les Saints de Glace soient derrière eux pour redémarrer les cultures. Devant l'inefficacité de la protection apportée par ces quatre Saints, on leur donna finalement le nom de "Saints de Glace". D'ou le dicton "Saints Pancrace, Servais et Boniface apportent souvent la glace".


L'Église catholique romaine a décidé de « remplacer » les saints associés aux inquiétudes agricoles (réminiscence de paganisme au regard du Vatican) par d'autres saints et saintes qui n'auraient aucun lien avec ces croyances populaires. C'est pourquoi depuis 1960, la plupart des calendriers mentionnent d'autres saints à fêter ces jours-là : Estelle, Achille, Rolande et Sophie.

Aux trois premiers saints, les régions plus septentrionales (Lorraine et Alsace, où les gelées plus tardives peuvent aller jusqu'au 25 mai) ajoutent également :

  • Saint Boniface fêté le 14 mai, à l'origine du dicton « Le bon Saint-Boniface, Entre en brisant la glace ».
  • Saint Bernardin le 20 mai, à l'origine du dicton « S’il gèle à la Saint-Bernardin, Adieu le vin ».
  • Sainte Sophie le 25 mai, aussi nommée kalte Sophie en alsacien et en allemand.
En Bretagne, Saint Yves, fêté le 19 mai, est également considéré comme le dernier des Saints de glace. Il est à l'origine du dicton « Craignez le petit Yvonnet, C'est le pire de tous quand il s'y met ».

La « Lune Rousse » correspond à la lunaison qui suit Pâques, pendant laquelle les nuits sans nuage et par ciel clair il y a risque de gelées. Elle commence le jour de la Nouvelle Lune qui suit la date de Pâques. Cette année, la lune rousse a commencé le 10 Avril 2013 et s'est terminée le 9 Mai 2013.
Le terme ne désigne pas l'aspect de la Lune, qui peut notamment (et en toute saison) prendre une coloration rougeâtre lorsqu'elle est basse sur l'horizon mais le fait que les gelées nocturnes font roussir les jeunes pousses des plantes.

Certains scientifiques ont établi qu'au cours du mois de Mai, notre planète traverserait une zone sidérale de l'espace qui produirait beaucoup de poussière. Ceci entraînerait la diminution de la production de chaleur sur notre Terre, les rayons du Soleil étant filtrés par cette abondante poussière.

D'autres, comme F. Arago proposent la théorie suivante : les nuits au ciel dégagé correspondent souvent à des soirs de grand froid ; La Lune y est donc particulièrement visible. Il ajouta dans sa théorie un lien de cause à effet entre l'atmosphère dégagée et une basse température, l'astronome considérant que la chaleur de la Terre s'échappait plus facilement dans l'espace en l'absence de nuages.

* * * * *

 

 

 

 

Lire la suite

Galium cruciata : Baisers de miel, baisers de lait …

8 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Au Jardin & dans les Bois

Mon arôme d’abeilles blondes,
Flottes-tu sur le monde,

Mon doux parfum de miel ?
Veilles-tu, ma senteur de soleil,

Charles Van Lerberghe

Galium-cruciata.JPG

Le Gaillet Croisette, qui appartient à la famille des rubiacées, est d'un jaune vert caractéristique et ses feuilles à peu près aussi longues que les entrenœuds lui donnent un aspect typique.  Cette plante couverte de poils souples non piquants et non accrochants ne dépasse guère70 cm de haut.

  • Sa souche grêle est rampante et la tige quadrangulaire, le plus souvent couchée à la base, est dressée et non ramifiée.
  • Les feuilles elliptiques vert-jaunâtre, sont disposées par 4 en croix, de façon verticillée ; elles sont parcourues par 3 nervures parallèles.
  • Les fleurs jaunes sont réunies en petites inflorescences verticillées à l'aisselle des feuilles et portant à leur base des bractées. Elles dégagent une douce odeur de miel.
  • Les fruits sont des akènes doubles, globuleux, noirâtres et lisses.

C'est une plante vivace qui pousse naturellement dans les pâturages, les haies ou bords de fossés.
Le mot galium dérive de gala qui désigne le lait car le gaillet a la propriété de cailler le lait.
Ses racines fournissent un colorant rouge.

La plante possède des propriétés médicinales astringentes et vulnéraires.

* * * * * 

Lire la suite

La Véronique ondoie sous le chêne séculaire ...

7 Mai 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Au Jardin & dans les Bois

Veronica-chamaedrys.jpg

... La véronique s'aventure
Près des boutons d'or dans les prés,
Les caresses de la nature
Hâtent les germes rassurés ...

La Fleur qui fait le printemps (Théophile Gautier)

Veronica chamaedrys dite "petit-chêne" fait partie des scrophulariacées. C'est une espèce très commune le long des chemins, dans les champs, le long des haies et dans les buissons. Appelée parfois "fausse-germandrée" elle fleurit de Mars à Juillet en de jolis coussins bleus intenses. Ses petites fleurs bleu vif à gorge blanche, bleu foncé à la base, ainsi que ses deux étamines, sont facilement reconnaissables ainsi que ses feuilles velues, ovales et dentelées.

La tradition religieuse chrétienne raconte que le prénom de Véronique était celui de la femme qui essuya avec son voile, qui en garda l'empreinte, le visage de Jésus portant sa croix. Cette empreinte fut appelée Veronicon, la vraie image.
C'est pourquoi au
Moyen Âge, les fleurs de ce genre ont pris le nom de Veronica car on leur aurait trouvé la forme rudimentaire d'un visage, les deux anthères figurant les yeux.

* * * * *

Lire la suite
1 2 > >>