Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Ong-Mat

La légère Anémone du Japon

31 Août 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Fleurs Mellifères ou Nectarifères

anemone-japonica-abeille.jpg

 

L'anémone sauvage aux corolles tremblantes
Les femmes et les fleurs appellent le zéphire ;
Et du fond des boudoirs les belles indolentes,
Balancent mollement leurs tailles insolentes,
Sous le vieux marronnier commencent à venir.

C'est dans le mois de mars que tente de s'ouvrir

 

Alfred de Musset, 1810 - 1857

 

Son nom "Anémone" du grec Anemos qui désigne le vent lui fut donné par le philosophe et savant Théophraste d’Erèse (372-287 av. J.-C.)  certainement parce que ses tépales (*) sont vite détachés par le vent. Théophraste, élève de Platon et d'Aristote est le véritable père de la botanique. Il distingua, en effet, le règne végétal du règne animal et établit le lien crucial entre la fleur (anthos), la graine et le fruit.

 

L'anémone du Japon (Anemona japonica) est une vivace de la famille des Renonculacées, qui fleurit de la fin de l'été aux premières gelées (d’août à octobre). Elle produit des fleurs simples, roses ou blanches. En dépit de leur apparence légère et gracieuse, ces anémones sont robustes et résistantes aux maladies. Elles peuvent même devenir envahissantes.

Les abeilles y récoltent du pollen à une période où elles ne trouvent plus beaucoup de source de nourriture.

  * * * * *

 

(*) Un tépale est une pièce florale externe et interne du périanthe, dont on ne peut pas dire s'il s'agit de pétale ou de sépale, lorsque les deux ont la même apparence.

L'ensemble des tépales d'une fleur est appelé périgone.

Lire la suite

Une fleur solaire : Le Rudbeckia

28 Août 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Fleurs Mellifères ou Nectarifères

abeille-rudbeckia.jpg

. . . Un peu beaucoup passionnément pas du tout
Sur chaque pétale une musique fond
Des lointains espaces des amours de fous
Effeuillant ainsi le temps à tourner rond . . .


Jean Marc Buttin (Pétales)

 

Ces grosses marguerites jaunes au coeur noir appartiennent à la famille des Astéracées. Très faciles à cultiver, leur floraison généreuse s'étale tout au long de l'Eté et même au début de l'Automne. Fin Septembre, mieux veut laisser les tiges défleuries en place, leurs graines nourriront les oiseaux durant la mauvaise saison.

Je ne sais pas si les Rudbeckias sont nectarifères ou pollinifères mais on peut voir de nombreux insectes, dont des abeilles, sur leurs inflorescences.

. . . . .

 

Lire la suite

Du venin d’abeille pour détruire le virus du SIDA ...

26 Août 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

Des chercheurs américains de la Washington University ont démontré la capacité de la mélittine, toxine contenue dans le venin d’abeille, à détruire le virus du SIDA. Couplée à des nanoparticules, la mélittine s’attaque au VIH sans porter atteinte aux cellules saines. Un gel vaginal préventif pourrait notamment voir le jour.

 

http://www.courantpositif.fr/wp-content/uploads/2013/07/Abeille.pngEfficacité et innocuité

 

Les abeilles n’ont pas fini d’être utiles à l’homme. Outre leur rôle bien connu en faveur de la biodiversité, ces insectes pourraient être à l’aube d’une avancée importante dans la lutte contre le virus du SIDA. La mélittine, toxine présente dans leur venin a la propriété de perforer l’enveloppe protectrice du VIH pour ensuite le détruire. C’est ce qu’ont démontré les chercheurs de la Washington University de Saint Louis aux Etats-Unis.

 

Dans une étude parue en mars dernier, les scientifiques ont mis en évidence un procédé inoffensif vis-à-vis des cellules saines. Leur idée a été d’associer la mélittine à des nanoparticules dotées de « pare-chocs » moléculaires. Lorsqu’elles rencontrent ces nanoparticules, les cellules saines, plus grosses, rebondissent et passent leur chemin. A l’inverse, le VIH étant bien plus petit, il traverse ces « pare-chocs » et se retrouve alors au contact de la mélittine.

 

Promesses et prudence

 

De cette avancée naissent plusieurs espoirs. Si les traitements antirétroviraux empêchent la multiplication du virus a posteriori, les nanoparticules le détruisent et permettent donc d’agir de façon préventive. Dans cette optique, un gel vaginal pourrait être élaboré afin d’éviter les contaminations, notamment dans les pays où la prévalence du VIH est élevée. « Nous nous attaquons à une propriété inhérente au VIH », souligne le Dr Joshua L. Hood, principal auteur de l’étude. « Théoriquement, il n’y a pas moyen pour le virus de s’adapter à cela ».

 

Le scientifique juge qu’il serait également possible d’effacer toute trace du virus dans le sang en injectant par intraveineuse la combinaison de mélittine et de nanoparticules. Et parce que celle-ci s’attaque indistinctement aux membranes protectrices de différents virus, le Dr. Hood estime par ailleurs que les hépatites B et C y seraient également vulnérables.

 

Encourageants, ces premiers résultats méritent de rester prudent quant à leurs applications concrètes futures. Pour parvenir à des débouchés probants, les chercheurs du Missouri ont toutefois une carte en main. Les nanoparticules présentent selon eux l’avantage d’être facilement fabricables en quantité suffisante en vue d’essais cliniques.

 

Nicolas Blain

 

Courant-Positif4

Lire la suite

La Melisse ou Piment des Abeilles

18 Août 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Recettes

La Melisse est une de nos meilleures plantes mellifères. D'ailleurs Melissa signifie Abeille en grec. Ses fleurs attirent irrestisiblement nos amies les avettes; Du fait de cette particularité, de nombreux apiculteurs frottent les parois de leurs ruches neuves afin d'attirer les essaims vagabonds.

Mais en dehors de tisanes les feuilles au gout légèrement citronnées peuvent aussi parfumer les gateaux. Voici une recette de quatre-quart qui, je l'espère, vous ravira : 

 

Peser 4 oeufs et soupeser le même poids de beurre, fcake-melisse-01.gifarine et sucre.

Séparer les jaunes et les blancs. Dans un récipient, monter ces derniers en neige très ferme, ajouter une cuillère de sucre glace et réserver.

Dans un autre saladier battre les jaunes d'œufs et le sucre avec le fouet jusqu'à ce que le mélange blanchisse. 

Y verser le beurre fondu et mélanger à nouveau pour obtenir un mélange homogène. puis ajouter la farine.  Pour cette recette en particulier ajouter : une grosse poignée de feuilles de mélisse ciselées et le jus d'un citron. 

Prendre 1/3 des blancs en neige, les incorporer avec le reste des ingrédients en mélangeant rapidement. Incorporer ensuite très délicatement les 2/3 de blancs restants afin qu'ils fassent lever le gâteau lors de la cuisson.

 

Préchauffer le four a 160°C.

 

Beurrer le moule et y verser le mélange. Le moule doit être à moitié plein. Enfourner et laisser cuire pendant une heure. Bien surveiller en fin de cuisson (Planter la lame d'un couteau dans le gâteau, si la lame ressort sèche, c'est à dire que la pâte du gâteau ne reste pas collée, c'est que c'est cuit).

 

Laisser reposer quelques minutes avant de démouler. Ce quatre-quart est encore meilleur s'il est préparé la veille.

 

* * * * *

Lire la suite

La Nigelle Damascena ou Cheveux de Venus

17 Août 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Fleurs Mellifères ou Nectarifères

nigelle-01.jpg... La Venus resplendissante aux cheveux d or.
Un soleil frôlant l’horizon et l’enflamme,
Tout comme mon cœur par sa splendeur et son charme,
Ravive mes désires et leurs flammes...

 

Tarik Bourdi (Le dernier de mes soleils)

 

La Nigella Damascena L. dite cheveux de Venus, Barbe des Capucins ou Herbe aux épices est une plante annuelle de la famille des Renonculacées. Le terme nigelle provient du bas latin « nigella », mot féminin dérivé de niger « noir », d'après la couleur de ses graines.

 

Les fleurs de la Nigelle, de couleur blanche, rose, bleue ou violette, s'épanouissent généralement en Eté. Les fruits décoratif en forme de capsule globuleuse renferment les petites graines noires. C'est une fleur très facile à cultiver - elle se ressème spontanément – excellente en décoration estivale dans les rocailles, bordures ou même en prairies fleuries. On s'en sert également pour les bouquets de fleurs de saison et on utilise ses fruits originaux dans les compositions de fleurs séchées. Elles sont butinées par de nombreux insectes même si je n'y ai pas vu beaucoup d'abeilles (mais comme dans les environ il y a de nombreuses autres fleurs au moment de leur floraison ... je ne peux pas vous en dire plus)

 

Attention : Les graines de la Nigelle de Damas, contrairement à ceux de la Nigelle Sativa utilisées en cuisine, sont légèrement toxiques.

 

* * * * *


PS : S'ils vous restent des graines de Nigelle rose ou violette, je suis preneuse ! J'adore ces fleurs délicates.

Lire la suite

Maturateur ???

10 Août 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Vocabulaire apicole

Comme le bon vin, le miel doit être "décanté" c'est à dire qu'on doit laisser le temps aux petites bulles d'air emprisonnées lors de la centrifugation ainsi qu'aux infimes impuretés de cire que les filtres n'ont pas pu retenir de remonter vers la surface.

 

maturateur.jpgC'est pourquoi, les apiculteurs après avoir extrait le miel grace à une centrifugeuse et l'avoir filtré au travers d'un fin tamis l'entreposent pendant une huitaine de jours dans un récipient en inox : Le maturateur ! 


Pourquoi en Inox ? parce que cette matière réunit les qualités indispensables à la conservation des produits alimentaires :

l'Hygiène : entretien facile, 

la Stabilité du matériau est garantie dans le temps,

l'Inertie : l'inox n’altère pas les propriétés des produits avec qui il entre en contact.

 

 

Après maturation le miel sera soutiré et mis en pots ou en seaux hermétiquement fermés pour être stocké dans un local sombre, à température constante de 10 à 14 degrés et ainsi le conserver sans risque.

 

Quant à nous, le miel débarrassé de ses impuretés est mis directement en pots. Regardez comme il est beau et savoureux ! Sa couleur "cognac" est due au nectar de chataignier.


recolte-miel-2013.jpg

* * * * *

Lire la suite

Aujourd'hui le miel coule ... blond et doré

7 Août 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

recolte-miel.jpg

 

Méfiez vous du miel blond dont parle les poèmes

Le bon miel qui descend des rayons du soleil

Méfiez vous des idées de leur dard insidieux

Ne trempez pas vos doigts dans un recueil

Ce sont des ruches dorés où sommeillent les dieux


Si vous aimez le miel attraper donc un pot

Optez donc pour le miel qui sert à la cuisine

Le bon miel sirupeux dont on fait les gâteaux

Le miel qui vient des fleurs le miel qui dégouline

Qu’on étale sur du pain pour manger en tartines

 

Alain Hannecart (Le miel)

 

En fin de matinée, nous sommes allés récupérer les hausses. Les chasses-abeilles ont parfaitement remplis leur fonction : Très peu d'avettes sur les cadres. Un coup de balayette afin de les chasser et hop directement dans le bac de transport. Les cadres sont lourds de miel. 

 

cadre-miel.jpg

 

Après extraction, le doigt dans "le pot" nous confirme que certains cadres ont un miel au fort % de tilleul (jaune pâle au gout mentholé) et d'autres de chataignier (corsé et de couleur ambré).

 

La récolte est belle, ce qui me rend d'autant plus furieuse après ce Co.nard (avec un grand "C" ) de cultivateur qui nous a flingué nos cinq colonies de la châtaigneraie en début de saison.


D'ici une petite semaine nous pourrons soutirer le miel du maturateur afin de le mettre en pots pour le plus grand régal de la famille.

 

* * * * *

Lire la suite

C'est la veille du jour de récolte, nous posons les chasses-abeilles ...

6 Août 2013 , Rédigé par Ong-Mat Publié dans #Apiculture

cone-chasse-abeillesLe chasse-abeilles est un système ingénieux permettant aux avettes de descendre des hausses vers le corps de la ruche sans avoir la possibilité de remonter. Il est formé d’un cadre de bois perçé de trous munis de petits cônes autorisant uniquement le passage dans un sens.


  La récolte se fait en deux temps :


chasse-abeilles

Le soir du jour précédant la récolte nous intercalons un chasse-abeilles entre un nourrisseur couvre-cadres posés sur une hausse munie de cadres tirés elle-même posée sur le corps de la ruche et les hausses  pleines de miel. 

 

De Haut en Bas nous avons donc :

      Le toit

      La ou les hausses pleines de miel

      Le chasse abeilles

      Un nourrisseur couvre-cadres

      Une hausse munie de cadres tirés mais

       vide de miel

      Le corps de la ruche

      Le plancher grillagé (ou non)

 

Nous retournerons au rucher le lendemain après-midi pour récupérer les hausses de miel débarrassées de leurs abeilles. 

 

Les chasses abeilles restent donc une vingtaine d'heures en place pour laisser suffisamment de temps aux ouvrières pour redescendre au contact de leur reine mais pas trop non plus car ces petites malines ont tôt fait pour trouver la parade et remonter dans les hausses afin de récupérer le ur miel.

 

Généralement, le ramassage des hausses se fait rapidement, sans fumée - le miel est ainsi exempt de toute odeur parasite - et sans brutalité : toutes les abeilles étant dans le corps de ruche ou dans la hausse vide.


* * * * *


 ◊   Attention : Il faut bien ajuster les hausses et le chasse-abeilles entre eux sinon les hausses pleines de miel restées sans protection seront pillées sans vergogne par les autres abeilles du rucher. 

Lire la suite